2010

Centre Culturel Jeumon à Saint-Denis (Ile de la Réunion) : aménagement des jardins et espaces publics

Création des espaces extérieurs : création des jardins, stationnements, circulations, accueil, … à l’occasion de l’aménagement du centre culturel Jeumont (Saint-Denis, La Réunion)

Située à l’entrée de la ville de Saint-denis, la cité des arts se glisse, entre le dédoublement de la RN2, le long du littoral en lisière du quartier du Butor.

Malgré un contexte urbain et infrastructurel très contraint, le site s’inscrit dans une structure paysagère très forte. Bordée par la mer au nord, la cité des arts est encadrée à l’ouest par la ravine du Butor et à 600m à l’est par la ravine Patates à Durand. Elle a également le potentiel à faire partie de la trame verte et bleue mise en valeur dans le projet de « cœur vert familial » porté par la commune de St Denis.

Sa position stratégique en lisière de la ville sur la bande littorale lui offre la possibilité de devenir un lieu qui fasse le lien entre la ville et le front de mer, jusqu’ici quasiment impossible.

 

Enjeux principaux du projet :

1 . Retrouver des liaisons physiques entre la ville constituée et le littoral à travers des espaces publics conviviaux qui facilite la traversée de l’infrastructure routière.

2 . Composer des espaces ouverts dans la cité des arts qui favorisent la rencontre et l’échange entre les artistes.

 

La cité des arts s’inscrit dans la bande littorale. L’implantation des bâtiments s’organise autour des espaces publics parallèles à la mer tout en aménageant des percées visuelles et physiques vers la promenade du front de mer. En effet, une traversée de l’infrastructure routière est aménagée pour relier le quartier au littoral a travers le parvis d’entrée de la cité, conçu comme un espace public piéton totalement libre.

Ce parvis se prolonge à l’intérieur de la cité pour former une grande Kour qui met en relation les différents espaces et usages du site.

Dans le prolongement de l’axe du mail planté s’ouvre le jardin des flamboyants qui termine la perspective en clairière autour des flamboyants conservés sur le site.

 

Les espaces ouverts de la cité des arts s’organisent autour de Kour ou de rue intérieure où la présence végétale apporte ombre et fraicheur tout en laissant ces espaces disponibles pour des interventions artistiques de plein air.

Partout le végétal accompagne et souligne les usages. Même dans les lieux nécessitant un sol minéral (flux important, circulation véhicule,…) le végétal trouve sa place et son utilité (couverture végétale ponctuelle, enherbement dans les failles, îles végétales, jardin cour…)

La grande variété de la palette végétale permet à chaque espace d’avoir son caractère propre définissant des ambiances bien spécifiques à chaque lieu.

Superficie : 3  ha

Coûts : 1,4 millions d'euros HT (espaces publics)

Mission : Maîtrise d'œuvre complète

 

L'équipe

Maitre d'oeuvre :

Agence Folléa Gautier en cotraitance solidaire avec  :

  • L'Atelier Architectes,
  • Socetem,
  • 8.18 éclairagiste,
  • Changement à vue,  Scénographie

           


Maitre d'ouvrage :

CINOR